OUALIDIA

Coopérants et Marocains apprécient tout particulièrement cette charmante petite station balnéaire. La ville est aussi connue pour ses fruits de mer, en particulier les fameuses huïtres d'Oualidia. Ses bons hôtels en font une agréable étape sur la côte.

La kasba d'El Oualid. Ce village balnéaire doit son nom à son fondateur, le sultan saadien El Oualid. Il y fit bâtir, en 1634, une kasba destinée à défendre l'accès du port aménagé dans la rade.

Baignade. Deux dunes en demi-lune, avec un rocher au milieu, ferment son lagon. La plage est particulièrement sure même si les deux goulets qui communiquent avec l'océan sont dangereux.

Etape gastronomique. Les week-ends, les hôtels affichent souvent complets. En dehors de son site, la ville est en effet réputée pour ses huîtres dont la culture s'est développée dans les années cinquante. On y déguste de nombreux autres coquillages comme des coques ou des oursins.

- De la vieille cité subsistent les vestiges des remparts que l'on peut voir accrochés il la falaise.

Souk le samedi.

- A voir encore dans la région

El Jadida (76 Km Nord-Est) ;

Safi(66km sud);

- Au départ de Oualidia

La route de Safi (66 Km Sud par la S121). La route côtière qui descend vers le Sud est superbe: elle se maintient fréquemment sur la crête de la falaise, dominant ainsi une série de hameaux dissémines sur la gauche et ménageant de remarquables points de vue. De belles plages de sable s'étirent, battues par les vagues.

33 Km : Beddouza, hameau établi autour du phare.

33,5 Km : à droite, cap Beddouza, l'excap Cantin, identifie généralement avec le cap Soloeis des Anciens.

Lors de son fameux périple, vers le milieu du V siècle avant J.-C., l'amiral carthaginois Hannon y consacra un sanctuaire à Poséidon. le cap, aujourd'hui totalement dénudé, était à l'époque couvert d'arbres et situe au voisinage (une lagune envahie par les roseaux ou paissaient de nombreux éléphants.

34 Km : route à droite pour la plage du cap Bedouza.

50 Km : une route conduit à droite vers (2 Km) la plage de Lalla Fatma Mohammed (moussem les jours qui précèdent le Ramadan). Une autre route à gauche mène à Safi; poursuivre tout droit.

59 Km : on laisse à droite le cap Safi :

Restes du borj Nador, ancien poste portugais.

62 Km : koubba de Sidi Bouzid ; panorama sur Safi. Une partie de l'armada alliée, sous le commandement du general Patton, débarqua en 1942 dans les parages.

66 Km : Safi

© MarocTourisme.org 2006 | Contact