Télouet

Au cœur du pays Glaoua, dans une haute vallée ou coule l'oued Imarene, s'élève l'impressionnante kasba de Télouet. Laissée à l’abandon depuis 1956, il ne reste plus guère, de cette magnifique résidence qui fut l'illustration de l'opulence du Glaoui, qu'un amoncellement de toitures de tuiles vernissées, de tours de guet, terrasses et de pans de murs fissurés. Mais en son cœur ont été miraculeusement préservées deux pièces au décor éblouissant.

Télouet était le lieu de passage obligé caravanes allant de Marrakech à Ouarzazate avant la construction de route du Tizi n- Tichka. C'est grâce à cette position stratégique qu'elle fut durant un siècle, l'un des fiefs des seigneurs glaoua. Parmi eux, on compte puissant Al Hadj Thami al Glawi, pacha de Marrakech, dit le Glaoui , qui naquit et mourut à Télouet (1875-1956).

La region de Télouet est habitée depuis des temps immémoriaux par des berbères apparentés à la grande famille des Masmouda.

On atteint la kasbah par une piste sur la droite qui conduit jusqu'à la porte principale du Dar Glaoui. Cette ancienne résidence du caïd , jusqu'à la fin du protectorat français, représentait le pacha de Marrakech, se dresse sur une éminence, dominant le lit de l'oued Imare elle comporte un ensemble de bâtiments remontant au XIX e s. et constitues d'ajouts successifs. Une enceinte principale à plusieurs cours entourées de murailles crénelées donnent à l'ensemble un aspect des plus singuliers.

Accompagne d'un gardien (donner la même rémunération que pour une entrée de musée officiel), on visite deux pièces des somptueux appartements, qui ont été miraculeusement sauvegardées.

La plus remarquable est la salle de réception, dont les fenêtres grillagées ouvrent sur la campagne. Le sol et les murs sont recouverts de mosaïques alors que les plafonds sont de stuc sculpté ou de cèdre peint. L'ornementation de ces salles mobilisa 300 ouvriers, qui travaillèrent durant trois ans et un peintre qui « chaque jour couvrait quelques centimètres carres». Il est curieux de noter combien cette riche décoration d'inspiration andalouse tranche avec l'austérité de l'architecture berbère que l'on découvre en montant sur les terrasses. De ces dernières, très belle vue sur le djebel Ghat (3800 m).

Lorsque tous les biens de la famille du Glaoui furent confisques après sa mort, la kasba de Telouet, «signe visible d'une ambition suprême », fut abandonnée.

Partant de Télouet, on peut rejoindre la haute vallée de l'oued lounil ou ounila par la piste 6803 et, au-delà, Ait Benhaddou (47 km ; véhicule tout-terrain nécessaire ; se renseigner sur l'état de la piste, impraticable durant la saison des pluies). La piste emprunte l'ancienne route des caravanes, passant notamment par les kasbas d'Anemiter et de Tamdaght avant d'atteindre le Ksar d'Ait Benhaddou, fantastique amoncellement de maisons, tours, et fortifications de terre rouge. Beaucoup de ruines sur ce parcours, mais des paysages d'une grande beauté

A voir encore dans la région

Marrakech (1.37 Km Nord-ouest) ; Ouarzazate (79 Km sud-Est.) ; la route du Tizi n-Tichka

© MarocTourisme.org 2006 | Contact