La route du Tizi n- Test

Ancienne grande voie de pénétration du Sud marocain, la route du Tizi n- Test, vertigineuse, permet de découvrir les paysages verdoyants de la région d'Asni et d'Ouirgân. Après la vallée du Nfiss jalonnée de vieilles kasbas, on atteint enfin le Tizi n- Test, incomparable belvédère d'altitude dominant la grande plaine surchauffée du Sous. Taroudannt, l'ancienne capitale de la province située à quelque 90 Km de là, pourra être l'ultime étape avant l'Atlantique.

Accès : 306 Km depuis Marrakech jusqu'à Agadir par la S.501 et la P32.

En hiver et par mauvais temps, la route est parfois impraticable; des panneaux sont alors mis en place par la Sécurité routière.

Durée : une journée peut suffire pour relier Marrakech à Agadir, mais il est plus intéressant de consacrer deux jours à cet itinéraire, - en faisant étape il Taroudannt - et d'arriver il Agadir en début d'après-midi, le jour suivant, afin de profiter de la plage.

-Quitter Marrakech en direction de Taroudannt.

Peu avant Tahanaout, la route quitte la plaine et pénètre les premiers contreforts de l'Atlas. Une agréable fraîcheur se fait bientôt sentir, tandis que l'eau et la verdure apportent une impression de détente.

On part à l'assaut d'une roule très étroite (mais évitée des camions, qui empruntent la voie plus rapide par Chichaoua, la PlO puis la P40) qui grimpe rapidement. Cette route fut longtemps une simple piste qui semblait se faufiler au hasard el tant bien que mal le long des flancs des montagnes, prodiguant au voyageur des sensations étourdissantes, annoncées au bord de la route par d'immenses panneaux d'avertissements.

Aujourd'hui, la route est sure, bien que demandant beaucoup de prudence en raison de son étroitesse.

-32 Km : Tahanaout, gros village perché à 995 m d'ait. ; marché le mardi.

Le long du parcours, les ruisseaux canalisés qui descendent de la montagne permettent de faire tourner les meules de petits moulins à farine.

1 Km avant Asni, on peut prendre à droit  la route qui s'engage dans les gorges de Moulay Brahim, où coule d Gheghaïa (ou oued Moulay brahim). La route longe des gorges , des çhiste noir dans lesquelles coule assif Reraïa. Après 4 Km d'une route goudronnée, on aperçoit, en face sur un piton rocheux, le village de zaouïa de Moulay Brahim. Imtportant mousem au moment du mouloud. Le tombeau de Moulay brahim est un but de pèlerinage pour femmes stériles.

pourrsuivre au-delà du village par la piste d'Aguergour jusqu'à l'éperon rocheux d'où la vue porte sur l'oued en contrebas, l'entrée des gorges de Moulay Brahim et au loin sur le Toubkal.

-47 Km : Asni, village au centre du cirque de Tamarout. Souk le samedi.

-48 Km : à gauche une route (qui se forme en piste au bout d'une >"'ne de kilomètres) s'enfonce de superbes gorges et rejoint (17 Km), aux portes du djebel Toubkal. Nombreuses excursions possibles depuis ce petit village de montagne.

Un peu plus loin, la S501 quitte le cirque de Talmarout par un petit col 1218 m) et redescend dans un vallon verdoyant.

- 63,5 Km : Ouirgân, dans un paysage accueillant. A proximité de agréable petite station climatique se trouvent des salines et une réserve de mouflons. Ouirgân est le point de départ de belles promenades vers de pittoresques villages berbères.

La route s 'engage dans les gorges de Nfiss.

-68 km : à droite Tagadirt n Bourd, près d’un agadir du début du début du  XIX s.

- 75 Km : Imegdal, village au confluent de l'oued Iguerdân et de l'oued Nfiss. 5 Km plus loin, on pénètre à nouveau dans les pittoresques gorges de l'oued Nfiss, plantées de pins d'Alep.

- 93 km : Ijoukak, ou l'on franchit l'oued Agoundis. Juste avant le gué, la route sur la gauche conduit au village d'El Meghzen. De là, un chemin muletier remonte la très belle vallée de l'oued Agoundis (promenade à faire de mai à septembre).

- 96 km : à droite, de l'autre côté de l'oued Nfiss, village de la kasba de Talaat n. Yakouh. C'est le centre le plus important du pays Goundafa, du nom d'une tribu qui habite depuis plusieurs siècles cette importante voie de passage.

La kasba fut élevée vers la fin du XIX- s., à une époque ou les caïds Goundafa étaient plus ou moins indépendants du pouvoir central. Sous le règne du sultan Moulay el Hassan (1873-1894), le chef de la tribu, n'osant résister à l'armée royale, offrit sa soumission en pressentant de nombreux cadeaux.

- 98 Km : la route passe au pied de la kasbah dite Agadir n-Gouj, construite en 1907.

- 101 Km: à dr. de la route, on aperçoit sur une hauteur la mosquée deTin-Mal.

- 107 Km: à droite, Mzouzit, près d'une autre kasba.

- 113 Km : à un détour de la route, on découvre perchée sur un piton la kasba de Tagoundaft (1 600 m), véritable nid d'aigle sur un promontoire rocheux dominant la route.

Malgré son abandon, elle a gardé une silhouette altière.

- 117 Km : Idni. Peu après, on s'engage dans une gorge de l'oued Nfiss, puis on passe sur l'autre versant de la vallée de cet oued.

- 122 Km : ici commence la rude montée en lacets vers le col du Tizi n-Test. Celle-ci ménage des points de vue d'une grande beauté, avec des aperçus sur les lointains sommets de l'Atlas.

- 123 Km : très belle vue devant soi sur la plaine d'Idni, la haute vallée du Nfiss et sur les massifs d'Ouchedden, à l'Est, et de l'Ouanoukrim.

- 134,5 Km : col du Tizi n- Test (2100 m) d'ou l'on découvre un splendide panorama sur la vallée du Sous, qui s'étend 2000 m en contrebas. La vue est encore plus saisissante dans un virage situé 1 Km plus loin.

- 162,5 Km : la route atteint la plaine du Sous, qui s'étend sur 200 Km de longueur entre le djebel Siroua et l'Océan, entre le Haut Atlas au Nord et l'Anti-Atlas au Sud

Dans ce large sillon coule l'oued Sous. Après un parcours torrentueux dans le djebel Siroua, celui-ci débouche dans la plaine, s'encaisse dans les alluvions et atteint la nappe phréatique. La profondeur de cette nappe varie entre 5 et 30 m sur un front de 10 à 20 km. Plus que les eaux saisonnières issues du Haut Atlas, cette nappe d'eau souterraine est à l'origine de la richesse de cette plaine où s'épanouissent orangers, citronniers, bananiers, etc.

La population, de race et de langue berbères, appartient au groupe chleuh. Métisse en certaines régions de sang arabe, dont les apports durent être assez importants aux XIIIe, XIV et XV s., elle compte également des Noirs.

- 173 Km : à gauche, route pour Ouarzazate

- 217 Km : à gauche, route pour 1gherm.

- 225 Km : Taroudannt , l'ancienne capitale du Sous.

- 263 Km : Oulad Teima ; marché le jeudi.

- 293 Km : Ait Melloul, d'ou l'on peut rejoindre Tiznit et Tafraoute.

- 306 Km : Agadir.

© MarocTourisme.org 2006 | Contact